Le notaire

Le notaire est un officier public nommé par le Garde des sceaux, ministre de la Justice, qui a pour mission de conseiller les parties, de rédiger des actes authentiques dans le triple objectif d’équilibre, d’efficacité et de sécurité juridique.

Ainsi, le notaire assure-t-il :

  • un conseil personnalisé et un accompagnement à long terme ;
  • la garantie de la rédaction efficace d’actes juridiques sécurisés, respectueux de l’équilibre des intérêts en présence ;
  • un engagement de qualité, de transparence et de rapidité ;
  • la coordination et le travail en équipe avec les autres professionnels (avocats, établissements financiers, entreprises, professions du chiffre, magistrats…) ;
  • la conservation des actes qu’il rédige.

Le notaire rédige des actes authentiques. Ces actes font foi de leur date, qui est dite certaine, ce qui en simplifie la preuve. Ils font également foi de leur contenu, le notaire ayant vérifié tous les éléments qu’ils contiennent. Enfin, ils ont force exécutoire : le créancier n’a donc pas besoin d’un jugement pour faire exécuter l’obligation de son débiteur récalcitrant.

Juriste confirmé, chef d’entreprise, le notaire a suivi des études juridiques longues. Spécialiste reconnu du droit de la famille et du droit immobilier, le notaire est également le conseil des entrepreneurs, des collectivités locales. Il intervient également en matière de fiscalité, de conseils patrimoniaux, ou encore en droit commercial ou en matière de médiation.

Acteur incontournable de la vie économique, il exerce également un rôle éminent dans la formation du droit et dans son évolution. Il est à l’origine de clauses contractuelles novatrices, dont certaines ont été consacrées par le législateur.

Etre notaire, c’est avoir le sens du contact humain, de l’utilité sociale et de l’esprit d’entreprise dans la direction et le développement de son office.

La profession de notaire exige une formation de base de haut niveau, complétée par une formation pratique dans les offices notariaux.